Assurer un gros chien type bull : quelle particularité ?

Si vous désirez un gros chien type Bull, certaines précautions sont à prendre en compte notamment du point de vue de l’assurance. Car s’il s’agit d’un chien appartenant à la catégorie dite « dangereuse », vous serez contraint de souscrire à une assurance de responsabilité civile. Pour les autres races, une assurance santé classique suffira pour rembourser les dépenses en soins de santé.

Comparateur Assurance Chien
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

L’assurance de responsabilité civile pour les chiens dits « dangereux »

Les chiens de type Bull ont la cote. Il se décline en une multitude de races parmi lesquelles figurent l’English bull terrier, le Bulldog, le PitBull, le Bull Terrier ou encore le Boerbull. L’assurance pour les chiens de cette catégorie dépend principalement de la race. Car si vous décidez d’adopter par exemple un chien d’attaque répertorié dans la catégorie 1 des chiens dangereux, il va absolument falloir que vous souscriviez à une assurance de responsabilité civile. Cette règle s’applique aux propriétaires d’American Staffordshire Terrier appelé aussi Pit-Bull ou de race type Mastiff à l’instar des Boer-bulls.

L’assurance de responsabilité civile a pour vocation de rembourser les dommages causés aux tiers par votre animal de compagnie. Elle est généralement incluse dans l’assurance habitation. Cependant, ce contrat prend rarement en charge les dégâts provoqués par des chiens dangereux, d’où la nécessité de trouver un autre assureur. En plus de cette couverture, les propriétaires doivent être titulaires d’un permis de détention. Aller à l’encontre de cette exigence les expose à 3750 euros d’amende, 3 mois de prison et même l’euthanasie du chien.

L’assurance santé pour mieux protéger son animal de compagnie

Pour les chiens de type Bull qui ne sont pas dangereux, aucune exigence n’est imposée par la règlementation. Néanmoins, les propriétaires ont tout intérêt à souscrire à une assurance santé à l’adresse de leurs compagnons à quatre pattes. Cette couverture est indispensable notamment pour les chiens fragiles comme le Bulldog anglais. Cette race de type molossoïde reconnaissable par son corps massif et son air boudeur est sujette à toutes sortes de pathologies : hémivertèbre, reflux gastro-oesophagien, syndrome brachycéphale, problèmes de gaz, infections bactériennes des plis, etc. Les aller et retour chez le vétérinaire risquent d’être nombreux et les dépenses engendrées par les soins seront très élevées. Pour s’en prémunir, rien de mieux que d’adhérer à une mutuelle pour chien. Le dispositif rembourse le propriétaire sur toutes les dépenses médicales liées à une maladie ainsi qu’aux accidents. Le taux de remboursement va de 50 à 100% en fonction des formules choisies.

Celles-ci se déclinent en trois (source) : la formule basique remboursant les accidents uniquement à 50%, la formule intermédiaire indemnisant jusqu’à 70% des soins liés aux accidents et aux maladies et la formule complète promettant un remboursement total en plus de prestations complémentaires comme les forfaits de prévention ou une prestation obsèques. Cette offre premium a l’avantage d’être assortie d’un plafond de remboursement élevé pouvant atteindre les 2000 euros par an. Attention néanmoins de bien vérifier les franchises, les délais de carence ainsi que les exclusions avant de souscrire, car ces éléments jouent sur la performance d’un contrat, tout autant que le prix des cotisations.